1, chapitre 2, 2d- La louange

Publié le par Monique Guillon / La grâce de l'Unité

Vue du désert du Néguev
Vue du désert du Néguev

Vue du désert du Néguev

Chers amis, lecteur, lectrice,

Chacun de nous est une pierre vivante de l'édification du royaume de Dieu sur cette Terre. Abandonnons-nous à Lui !

« Oh ! Jésus, je m’abandonne à Toi, c’est à Toi d’y penser ! »

La grâce de l'Unité

Chers amis, ensemble, poursuivons notre méditation intérieure :

"Dans notre abandon au Christ, nos êtres, pierres vivantes, participent à l’édification du règne de Dieu. En ces derniers temps, le combat spirituel est à l’œuvre. L’ancien monde va disparaître. Le Satan s’enflamme, s’agite en tous sens entraînant dans sa perte, l’horreur et l’abomination. Dans cette incandescence monstrueuse, le Menteur sait qu’il a perdu. Le nouveau monde prend place dans ces douleurs d’accouchement. Sur Terre Dieu est présent, son amour y repose. Son règne s’y ébauche avec ses fidèles sujets. Nous y entrons et malgré nos difficultés que nous déposons au pied de la Croix, de nos cœurs sort la louange. Elle nous fait entrer dans la joie, la paix, la sagesse de l’Éternité. Dans notre marche, le maître du mensonge veut court-circuiter notre obéissance à Dieu. Le Tentateur se sert d’idoles, de personnes entrées en tentation, pour stopper notre fidélité. Il essaie d’enclencher en nous un recul de notre vie en Dieu. Il a tenté Jésus : «Alors Jésus fut emmené par l'Esprit dans le désert, pour être tenté par le diable. Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim. Le tentateur, s'étant approché, lui dit : Si tu es Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains. Jésus répondit, il est écrit : L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. Le diable le transporta dans la ville sainte, le plaça sur le haut du temple, et lui dit : Si tu es Fils de Dieu, jette-toi en bas ; car il est écrit : Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet ; et ils te porteront sur les mains, de peur que ton pied ne heurte contre une pierre. Jésus lui dit : Il est aussi écrit : Tu ne tenteras point le Seigneur, ton Dieu. Le diable le transporta encore sur une montagne très élevée, lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire, et lui dit : Je te donnerai toutes ces choses, si tu te prosternes et m'adores. Jésus lui dit : Retire-toi, Satan ! Car il est écrit : Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul. Alors le diable le laissa. Et voici, des anges vinrent auprès de Jésus, et le servaient. » Mt 4, 1-11. Le Malin s’acharne sur les chrétiens. Notre arme est la manducation de la Parole, la prière, le rosaire, les sacrements. Jésus nous le montre, il nous faut rejeter les « miroirs aux alouettes », pièges du Mauvais. L’accueil de sa Lumière divine nous donne d’être restaurés et guéris. Sur les hauteurs du Néguev, vivant la louange, nos âmes s’embrasent de son feu et resplendissent. Nos regards, nos visages, reflets de l’âme, sont rafraîchis par sa brise divine. Nos êtres brillent de sa lumière, invisible aux yeux humains, perçus par ceux du cœur. Nos chants montent, ceux de ses anges et ses saints descendent. Leur abaissement et notre montée s’entremêlent. Les visibles et invisibles, ensemble, nous fusionnons. Par la grâce de Dieu, nous devenons “Un”. Une interaction, union invisible à la vue du monde, alliance divine, se réalise sur ce roc, en ce désert. Par nos prières et chants de louange, Dieu est présent. En toutes assemblées chrétiennes du monde entier, la louange unit les fidèles entre eux et en Dieu. L’Esprit Saint nous donne d’entrer en son amour, de pénétrer en sa nuée pour être cajoler comme un enfant dans les bras d’une mère. La présence de ses anges et saints est bien réelle. Chaque priant, chacun de nous, est tel un autel de louange à la gloire de Dieu. Nous croyons et sans avoir vu avec nos yeux de chair, ceux du cœur nous le révèlent. Dieu se laisse découvrir aux êtres accueillant son amour, désirant garder une âme d’enfant, pure. À eux et à nous, Dieu se dévoile et partage son trésor, onction d’amour, flamboyante et rafraîchissante. Où repose cet amour, se vit l’Éternité. Dieu, Trinité sainte, autorité aimante, nous communique son bien le plus précieux, l’Amour. Il attend notre réponse. Il murmure à tous et chacun d’accepter ce don, héritage gratuit. Notre chœur de pèlerins rejoint la félicité du Paradis où les notions de temps et de distance n’existent plus. À cet instant-là, dans l’Esprit Saint, nous rejoignons tous les priants unis au Verbe fait chair, la Parole. Le silence du désert rejoint notre for intérieur, notre âme. Nous adorons Dieu."

Chers amis,

Le Seigneur de toute bonté nous attend chacun… Dans le silence habité, le cœur à cœur, l'Unité régnante nous plongent dans l'adoration et… Je vous invite à cliquer sur le lien ci-dessous pour vivre encore plus cette profonde intimité avec Dieu et les habitants des Cieux !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article